Liz Cherhal fait le plein des sens

Liz Cherhal fait le plein des sens
Liz Cherhal fait le plein des sens
Liz Cherhal interprète des chansons avec la langue des signes.
© Photo NR

La jeune et innovante association « Le Plein des sens Â» a accueilli vendredi soir la chanteuse Liz Cherhal. Non pas Jeanne mais sa sĹ“ur cadette, Liz. Cette « halte-concert Â» s’est dĂ©roulĂ©e… dans un appartement.

Scène improvisée

Au dehors, quelques feuilles jaunies tombent des acacias du square. Au-dedans, Ă  deux pas, une bonne soixantaine de personnes Ă©coutent. ÉclairĂ©e par la chaude lumière d’un projecteur accrochĂ© Ă  une poutre du sĂ©jour, Liz Cherhal dĂ©but son concert sur une scène improvisĂ©e. Elle est accompagnĂ©e de son musicien, Morvan Prat. La chanteuse entonne « M’entends-tu ? Â», aux paroles empreintes d’émotion. La salle applaudit. La complicitĂ© s’installe comme une Ă©vidence. « Ça va, au fond, ceux qui sont debout ? Â».
La fin de la chanson suivante sera l’occasion d’un petit message : « Une âme charitable voudrait-elle fendre la foule et revenir… avec un verre d’eau ? Â». S’ensuivent quelques accords introduisant « Tu m’épates ! Â», qui conjugue humour et tendresse. Les textes sont d’inspirations variĂ©es, tout comme les rythmes. L’ensemble est portĂ© par une voix agrĂ©able et un bel accompagnement. Certaines chansons sont interprĂ©tĂ©es avec la langue des signes.
A travers son tour de chants « patchwork de (ses) trois albums Â», apparaissent aussi des convictions, ses combats : les violences faites aux femmes (voir son clip « Sauvage Â») et une maladie orpheline qui touche un enfant de son proche entourage.

Les violences faites aux femmes

Venue Ă  la chanson par le théâtre et la danse, la Nantaise tisse sa carrière avec la simplicitĂ© des mots de tous les jours. Liz Cherhal trace sa voie et se forge un prĂ©nom. Vendredi, entre Nantes et Dijon, Châtellerault fut l’opportunitĂ© d’une halte apprĂ©ciĂ©e. Le dĂ©but d’une histoire d’amour ?
Prochain concert organisĂ© par « Le Plein des sens Â» : « Double carburant Â», samedi 19 octobre (Ă  partir de 19 h La Gornière). Au programme : La Poison (Electrorock chimique) et le Châtelleraudais LhomĂ© (poĂ©sie urbaine). Expo « Sculpture mĂ©tallo Â» de Ludovic Lepage. Tarif : 13 â‚¬ (10 â‚¬adhĂ©rents et Ă©tudiants, gratuit – 16 ans). Buvette, petite restauration. PrĂ©vente : helloasso.com/ associations/le-plein-des-sens

https://www.lanouvellerepublique.fr/chatellerault/liz-cherhal-fait-le-plein-des-sens