Liz Cherhal fait le plein des sens

Liz Cherhal fait le plein des sens
Liz Cherhal interprète des chansons avec la langue des signes.
© Photo NR

La jeune et innovante association « Le Plein des sens Â» a accueilli vendredi soir la chanteuse Liz Cherhal. Non pas Jeanne mais sa sĹ“ur cadette, Liz. Cette « halte-concert Â» s’est dĂ©roulĂ©e… dans un appartement.

Scène improvisée

Au dehors, quelques feuilles jaunies tombent des acacias du square. Au-dedans, Ă  deux pas, une bonne soixantaine de personnes Ă©coutent. ÉclairĂ©e par la chaude lumière d’un projecteur accrochĂ© Ă  une poutre du sĂ©jour, Liz Cherhal dĂ©but son concert sur une scène improvisĂ©e. Elle est accompagnĂ©e de son musicien, Morvan Prat. La chanteuse entonne « M’entends-tu ? Â», aux paroles empreintes d’émotion. La salle applaudit. La complicitĂ© s’installe comme une Ă©vidence. « Ça va, au fond, ceux qui sont debout ? Â».
La fin de la chanson suivante sera l’occasion d’un petit message : « Une âme charitable voudrait-elle fendre la foule et revenir… avec un verre d’eau ? Â». S’ensuivent quelques accords introduisant « Tu m’épates ! Â», qui conjugue humour et tendresse. Les textes sont d’inspirations variĂ©es, tout comme les rythmes. L’ensemble est portĂ© par une voix agrĂ©able et un bel accompagnement. Certaines chansons sont interprĂ©tĂ©es avec la langue des signes.
A travers son tour de chants « patchwork de (ses) trois albums Â», apparaissent aussi des convictions, ses combats : les violences faites aux femmes (voir son clip « Sauvage Â») et une maladie orpheline qui touche un enfant de son proche entourage.

Les violences faites aux femmes

Venue Ă  la chanson par le théâtre et la danse, la Nantaise tisse sa carrière avec la simplicitĂ© des mots de tous les jours. Liz Cherhal trace sa voie et se forge un prĂ©nom. Vendredi, entre Nantes et Dijon, Châtellerault fut l’opportunitĂ© d’une halte apprĂ©ciĂ©e. Le dĂ©but d’une histoire d’amour ?
Prochain concert organisĂ© par « Le Plein des sens Â» : « Double carburant Â», samedi 19 octobre (Ă  partir de 19 h La Gornière). Au programme : La Poison (Electrorock chimique) et le Châtelleraudais LhomĂ© (poĂ©sie urbaine). Expo « Sculpture mĂ©tallo Â» de Ludovic Lepage. Tarif : 13 â‚¬ (10 â‚¬adhĂ©rents et Ă©tudiants, gratuit – 16 ans). Buvette, petite restauration. PrĂ©vente : helloasso.com/ associations/le-plein-des-sens

https://www.lanouvellerepublique.fr/chatellerault/liz-cherhal-fait-le-plein-des-sens